Les soins en cancérologie et prise en charge

G. Berchem, A. Drochon, N. Goncharenko, S. Wehenkel, B. Klink, L. Huiart, F. Fogen, C. Bauer, L. Thommes, G. Goeres, Sophie Huybrechts, I. Kieffer, C. Wolf, J. Biedermann

Research output: Chapter in Book/Report/Conference proceedingChapterpeer-review

Abstract

L’offre de soins en oncologie est très variée et très complète au Luxembourg. Elle couvre la quasientièreté des soins oncologiques, allant des soins aigus en hématologie lourde jusqu’aux soins palliatifs à domicile. Le Luxembourg compte quatre hôpitaux généraux, chacun offrant des soins oncologiques médicaux ainsi que chirurgicaux. Des centres spécialisés nationaux spécialisés ont été créés grâce aux ressources disponibles dans les établissements hospitaliers. Les exemples de tels centres sont le Service National d’Onco-Hématologie, le centre national de radiothérapie – le Centre François Baclesse (CFB), le Centre National PET et dernier né : le Service National d’Onco-Hématologie Pédiatrique (SNOHP). La structuration et l’organisation des activités médicales au Luxembourg ont été définies dans la loi du 8 mars 2018 relative aux établissements hospitaliers et à la planification hospitalière (« loi hospitalière »). Les décisions thérapeutiques pour les patients oncologiques sont prises via les discussions multidisciplinaires des cas au sein des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP). Des RCP hospitalières sont mises en place pour les pathologies courantes dans les différents hôpitaux, et l’Institut National du Cancer (INC) organise des RCP nationales pour les pathologies rares et les situations complexes, ainsi que pour les décisions de thérapie à l’aide du diagnostic moléculaire. En ce qui concerne les équipements et plateaux techniques d’imagerie diagnostique des cancers, chacun des quatre hôpitaux est équipé d’un plateau technique complet (CT scans, IRM et médecine nucléaire), mais il n’existe qu’un seul Centre National PET. Les analyses anatomopathologiques sont effectuées par le Laboratoire National de Santé (LNS) qui couvre aujourd’hui presque tout l’éventail des sous-spécialisations. Le Centre National de Génétique (CNG) a été créé récemment au sein du LNS. Un nombre croissant de tests génétiques, que ce soit dans le domaine de la cytogénétique hématologique, ou de la génétique somatique des tumeurs solides, est maintenant réalisé au Luxembourg. Le CNG a également un rôle de centre national de référence pour les maladies génétiques héréditaires et non-héréditaires. En plus des capacités d’analyse génétique, le diagnostic moléculaire somatique est proposé dans le cadre du programme de diagnostic moléculaire de l’INC. Le Service National de Réhabilitation post-oncologique au Centre de Réhabilitation du Château de Colpach offre la récupération optimale des performances fonctionelles, de la meilleure autonomie et qualité de vie des personnes à la suite d’une affection oncologique ou d’un évènement de santé lié à une telle affection. La majorité des bénéficiaires de soins palliatifs du secteur hospitalier sont des patients atteints de cancer. Le cadre légal offre l’accès à des soins palliatifs à « toute personne en phase avancée ou terminale d’une affection grave et incurable, quelle qu’en soit la cause ». L’INC est responsable de l’élaboration et de la mise à jour des référentiels et des parcours des patients au Luxembourg. A ce jour, six nouveaux référentiels, ainsi que quatre parcours des patients spécifiques, ont été élaborés par des groupes de travail dédiés ces dernières années. Ce travail important a contribué à une plus grande harmonisation et standardisation des pratiques médicales à travers le pays. Au Luxembourg, on constate un clair vieillissement de la population médicale surtout dans le domaine. Cependant, il faut évoquer la création d’une école de médecine (Université de Luxembourg), ainsi que l’émergence d’une formation de 3ème cycle en oncologie médicale. La loi hospitalière prévoit l’amélioration de la qualité de prise en charge des patients, la création de réseaux de compétences. Des progrès importants ont été accomplis dans la préparation de la labellisation internationale des centres hospitaliers. Avec le soutien de l’INC, les hôpitaux ont défini leurs priorités pour les activités de labellisation qui commencent actuellement. Deux domaines importants de la prise en charge sont les populations vulnérables, telles que la population pédiatrique, et les cancers rares. Le Service National d’Onco-Hématologie Pédiatrique (SNOHP) est en cours de mise en oeuvre au sein de la clinique pédiatrique du CHL. Il permettra la prise en charge des enfants et adolescents atteints d’un cancer à travers un éventail d’activités spécialisées. La prise en charge des patients atteints d’un cancer rare est gérée par l’INC.
Original languageFrench
Title of host publicationRapport national du cancer au Grand-Duché de Luxembourg 2020
Place of PublicationLuxembourg
PublisherMinistère de la Santé – Direction de la Santé
Pages118-147
Number of pages30
ISBN (Print)NA
Publication statusPublished - Feb 2021

Cite this